🚴 The Delgados & The Baggers

Les écossais The Delgados, adeptes de la beauté dans l’effort, précepte que n’aurait pas renié l’éponyme champion espagnol de cyclisme, présenteront leur chansons lumineuses et habitées lors d’un concert proposé par La Chatte à la Voisine, aux Marins d’Eau Douce de Ramonville, le mardi 14 décembre 2004.

The Delgados

photo des Delgados

Les Delgados, composés d’Alun Woodward (guitare, chant), d’Emma Pollock (guitare, chant), de Stewart Henderson (basse) et Paul Savage (batterie), apparaît comme l’un des plus fiers représentants de la scène indie-pop de Glasgow, aux côtés des énormes Franz Ferdinand, des antédiluviens Teenage Fanclub ou des trublions de Mogwai. Créateurs de la pépinière de talents Chemikal Underground, label qui réunit la fine fleur de la pop écossaise, de Cha Cha Cohen à Bis en passant par Aerogramme, Arab Strap ou encore (et toujours) Mogwai, le quatuor a su développer une musique érudite et sentimentale saluée par la critique internationale.

photo des Delgados

The Delgados, orfèvres d’une pop tour à tour luxuriante, entêtante, retenue ou pêchue, ne craint pas les paradoxes : capables d’escalader les cols hors-catégorie de la musique d’aujourd’hui, on les a pourtant toujours placé du côté des équipiers modèles, impeccables porteurs de bidons des leaders de l’équipe Chemikal Underground, tels Mogwai ou Arab Strap. Auréolés du succès de leurs dernières oeuvres artistiques ciselées par Dave Fridmann, l’un des producteurs phares de la pop actuelle, bienfaiteur des Mercury Rev ou des Flaming Lips, The Delgados se permettent pourtant une échappée belle dans des contrées plus escarpées et arides. Ainsi la musique des Delgados doit tout autant à la pop britannique des 60s qu’au folk américain dont l’Ecosse s’est fait l’exportateur quasi-exclusif en Europe. Une étrangeté encore réside dans la luminosité mélancolique des arrangements des Delgados, qui contraste avec la rudesse désabusée des textes d’Alun et Emma.

Les Delgados font preuve d’une régularité exemplaire, enchaînant sans sourciller 5 albums depuis leur naissance en 1994. Domestiques (1996) et Peloton (1998) ouvraient la route de Delgados encore verts, mais flamboyants, toutes guitares sorties et mélodies désarmantes en bandoulière. Jeunes espoirs du circuit international, les virevoltants Glaswégiens allaient confirmer tous les espoirs grâce aux somptueux The Great Eastern (2000), joyau pop signant leur entrée dans le cercle fermé des songwriters de talent, puis Hate (2002), à la noirceur rehaussée par des touches de couleur sublimes. C’est pourtant au travers du dernier opus du quartet, Uiniversal Audio (sept. 2004), déshabillé des cordes qui faisaient pourtant la saveur de ses prédécesseurs, que les Delgados apparaissent dans leur profil le plus désarmant, sincère et cristallin, où les mélodies imparables ne fuient jamais l’émotion la plus pure.

C’est dans le dépouillement que se révèlent le plus efficacement les chansons habitées des Delgados, un plaisir somme toute rare à découvrir lors d’un concert d’exception aux Marins d’Eau Douce, l’une des deux uniques dates françaises des Ecossais.

The Baggers

photo de l'album des Baggers

The Baggers est un quatuor Toulousain formé au cours de l’année 2002 par quatre férus de rock 60’s (The Who, The Small faces, The Action…) et de Rhythm’n’blues (Motown, Stax, Northern Soul…). A ces influences se rajoute l’énergie punk/rock fin 70’s / début 80’s de groupes comme The Jam, Buzzcocks ou The Undertones. Dans cette optique, le groupe tient plus que tout à marier une musique garage-punk avec des mélodies dignes de la perfide Albion. Le groupe a enregistré son premier 4 titres en décembre 2003 et tourne partout où cela s’avère possible…


Les Marins d'Eau Douce
Place Canal
31520 Ramonville Saint Agne